L’écosystème Région Nouvelle-Aquitaine

Region-ALPC-Foret-BoisActeur central d’une filière alliant sylviculture, transformations et usages finaux du bois, Xylofutur s’appuie sur un éco-système originel remarquable.

La région Nouvelle-Aquitaine un véritable laboratoire vivant (Living Lab) :
  • Diversité des essences
  • Diversité des modes de gestion
  • Diversité des usages et débouchés

Xylofutur a construit ses métiers à partir de ce territoire et peut désormais diffuser de bonnes pratiques dans une logique de coopération inter-régionale.

1/ Un territoire recouvert à 40% de forêt

80 % de Pin Maritime en Gironde et Landes ; sur les plateaux du Haut-Limousin l’on trouve majoritairement des feuillus mais aussi des peuplements significatifs de douglas et d’épicéas, des peupliers dans la vallée de la Garonne ; Au total, les feuillus : chêne, hêtre et châtaignier, couvrent 62 % de la surface forestière régionale.

  • 2,8 millions d’hectares en  Nouvelle-Aquitaine ce qui représente un tiers du territoire régional,
  • Un million d’hectares de Pin Maritime, qui fournit notamment 35% de la récolte nationale de résineux : la plus grande forêt cultivée d’Europe.

 

Des métiers pour une forêt cultivée

Scanned Document

2/ Une activité industrielle avec un taux d’emplois élevé

  • En Nouvelle-Aquitaine : 28 300 établissements de la filière forêt-bois emploient 56 300 salariés et génèrent un chiffre d’affaires de 9,7 milliards d’euros, dont 1,6 milliard à l’export.
  • 38 000 emplois industriels directs représentant 15 % de l’emploi industriel filière du total national.

 

La filiere emploie

3/ Une présence industrielle à l’international

Des leaders industriels représentatifs dans les différents domaines de la filière :

  • Exploitation Forestière,
  • Sciage et deuxième transformation,
  • Panneaux,
  • Construction Bois,
  • Ameublement,
  • Tonnellerie,
  • Pâte, Papier, carton, énergie,
  • Chimie Verte.

4/ Un Eco-système R&D et Enseignement Supérieur

  • des établissements et des laboratoires de recherche publique de notoriété internationale représentant 200 chercheurs,
  • 5 Pôles Universitaires : Bordeaux, Pau et Pays de l’Adour, Poitiers, La Rochelle, Limoges,
  • des instituts technologiques spécialisés,
  • des établissements de Formation et d’Enseignement Supérieur répondant à l’ensemble des besoins (nombre de doctorants et d’étudiants –sup et infra)

img.ecoSA6
img-ecoSA7